que faut il acheter pour bébé?

Comment préparer la naissance de bébé

 

La grossesse avance, bébé grandit au chaud dans le ventre de sa maman, et vous commencez à réfléchir à la meilleure façon de l’accueillir dans les meilleures conditions. Voici quelques conseils pour anticiper, sans achats inutiles et sans exploser votre budget !

La liste des équipements indispensables pour votre bébé : infinie ?

Quand on entre dans le monde de la parentalité, on est soumis à de nombreuses injonctions, et le marketing tend à nous pousser à la consommation. Beaucoup de parents se retrouvent alors à acheter beaucoup d’objets de puériculture… qu’ils n’utiliseront jamais. C’est du vécu ! 

 

Gardez à l’esprit que dans l’immédiat, votre bébé n’aura pas besoin de tant de matériel spécifique, mais surtout de votre présence chaleureuse et réconfortante. La famille et les amis, s’ils ont eu des enfants avant vous, seront toujours partants pour vous donner des objets qui leur ont servi. Pensez aussi à regarder les ventes d’occasion, moins chères et parfois tout aussi qualitatives. Enfin, la liste de naissance permettra à vos proches de gâter votre petit bout !

Comment habiller bébé à la maternité ?

On recommande souvent de prévoir un trousseau commençant à la taille 0 (taille naissance). C’est à réfléchir après la dernière échographie : si le poids estimé est dans la moyenne ou au-dessus, votre bébé pourra mettre immédiatement des vêtements en taille 1 mois, quitte à retrousser un peu les manches : mieux vaut être au large qu’à l’étroit, quand on met des vêtements pour la première fois !

 

 

En fonction de la saison, prévoyez des bodies manches longues (même l’été), des pyjamas en polaire l’hiver, ou en coton l’été, des chaussettes, des bonnets. N’oubliez pas qu’il a passé 9 mois à 37°C, il doit pouvoir s’habituer à la température extérieure sans avoir froid.  Vous pouvez vous faire plaisir avec de jolies tenues, mais pensez toujours au confort de votre bébé : les jeans taille 1 mois, c’est mignon, mais ça irrite dans les petits plis et ça limite bébé dans ses mouvements.

Comment sortir avec bébé?

Pour la sortie de la maternité, il faut bien sûr prévoir un siège auto adapté et sécurisé. Pour faire votre choix, je vous recommande le site Sécurange, une référence en matière de sécurité routière pour les sièges auto. Ne mettez jamais votre bébé avec un manteau dans son siège auto, car cela diminue la protection en cas d’accident. Il vaut mieux enlever le manteau, installer bébé, puis remettre le manteau à l’envers, ou bien le couvrir avec un petit plaid. 

Par la suite, pour les balades en famille, vous pouvez opter pour la poussette ou le portage. Personnellement, la poussette a vite pris la poussière au garage : porter mes enfants en écharpe m’a permis de les tenir au chaud contre moi, de les endormir facilement, en limitant mon encombrement.

Si vous vous posez des questions, n’hésitez pas à suivre un atelier de portage, possible dès la grossesse. 

le portage pour soulager les poussées dentaire

lire ici notre article : Comment se déroule un atelier de portage ?

Pour les repas, c’est au choix ! Allaitement ou biberon, tout est bon.

Si vous choisissez d’allaiter, vous aurez besoin de moins de matériel spécifique, puisque votre corps produit ce dont il a besoin. Pensez néanmoins aux coussinets d’allaitement qui absorbent les fuites de lait. Le coussin d’allaitement peut vous permettre d’adopter une position confortable, mais des coussins classiques, bien positionnés, peuvent suffire. On pense système D ! N’achetez pas de tire-lait tout de suite. Beaucoup de femmes qui allaitent n’en ont pas besoin, et son utilisation excessive peut provoquer des engorgements. De plus, votre sage-femme peut vous en prescrire la location, cela vous coûtera moins cher !

 

 

Si vous vous posez des questions sur l’allaitement, lisez notre article sur le sujet ici

Si vous choisissez le biberon, équipez-vous de 5 à 6 biberons en verre ou en plastique sans (je sais plus le sigle) et de tétines adaptées à l’âge de l’enfant. Il vous faudra également le nécessaire de nettoyage : goupillon pour les tétines et écouvillon pour les bouteilles. On ne conseille plus aujourd’hui de stériliser les biberons. Pour le lait, suivez les conseils de votre pédiatre. Certaines maternités peuvent aussi vous en donner des échantillons, afin de voir ce qui convient le mieux à votre enfant. 

 

Par la suite viendra le temps de la diversification. Il faudra alors vous équiper d’une chaise haute. Vous avez l’embarras du choix, mais pensez qu’au début, il y aura des morceaux de nourriture à nettoyer partout… Essayez d’estimer l’aspect pratique du nettoyage pour faire votre choix, le reste, c’est selon vos préférences ! Les bavoirs à manches peuvent aussi vous changer la vie (et la taille de la panière de linge sale…). 

Si le risque d’étouffement lors de la découverte des morceaux vous fait peur, vous pouvez télécharger gratuitement les fiches “Que faire en cas d’étouffement ?” 

Concernant l’âge, les recommandations varient de 4 mois à 6 mois. Ecoutez-vous et votre enfant. Vous pouvez commencer par des purées ou bien directement par des morceaux (DME). 

Pour en savoir plus, lisez cet article ou bien téléchargez gratuitement la fiche sur la diversification alimentaire ici. 

Pour les soins et l’hygiène : confort, simplicité et sécurité.

Changer les couches, ce mouvement répété de nombreuses fois pendant les premiers mois de votre bébé… Là aussi, vous avez le choix : couches jetables ou lavables, lingettes lavables ou coton, liniment maison ou eau tiède… A vous de voir avec quelle option vous vous sentez les plus à l’aise. 

Vous pouvez découvrir les lingettes lavables dans le coffret Naissance Sesamely

Certains parents aménagent un plan à langer à leur hauteur dans la salle de bain ou la chambre, avec tout le nécessaire à portée de main et un matelas à langer avec une serviette, d’autres prennent l’option “nomade” et changent leur bébé sur le lit, le canapé, au sol, en emmenant leur sac à langer partout dans la maison.

Le moment du bain est souvent l’occasion d’un moment de partage et de douceur. Là aussi, le matériel nécessaire dépendra de votre logement et de vos préférences : une petite baignoire sera utile si vous n’avez qu’une douche. 

Sinon, un fond d’eau suffira dans votre grande baignoire familiale : il faut de toute manière maintenir votre nourrisson avec une main tout le long de l’opération, pour sa sécurité. 

Certains parents optent pour le transat de bain, mais il peut s’avérer peu pratique ou insécurisant car le bébé ne maîtrise pas ses mouvements et il n’a pas le réflexe de redresser sa tête si elle se retrouve sous l’eau. Mieux vaut donc maintenir votre enfant d’une main tout en le savonnant et le rinçant de l’autre. Cela demande un peu d’expérience, mais la technique s’acquiert vite ! Pensez à bien chauffer la pièce et à utiliser une eau ni trop chaude, ni trop froide : environ à 37°, soit la température de votre corps. Un thermomètre peut être utile. 

La sécurité de votre bébé vous tient à cœur, et il est important d’anticiper les dangers de la maison, notamment lors du bain mais aussi à chaque instant de la journée. 

Si vous voulez apprendre les gestes de premier secours et savoir quoi faire en cas d’étouffement, de brûlure ou de blessure, vous pouvez suivre un atelier sur les gestes de premier secours.

Pour le sommeil : le meilleur choix, c’est celui qui permet à tout le monde de dormir !

Bon, ce titre est un peu trompeur : aucun choix ne permettra à ton bébé de dormir 12h d’affilée dès la sortie de la maternité et jusqu’à sa majorité ! Mais tu peux choisir ce qui te permettra de limiter tes réveils nocturnes, et te faciliter au moins l’endormissement. Retiens cependant qu’aucune recette ne fonctionne avec tous les enfants, et qu’aucune astuce n’est miraculeuse. Écoute-toi et écoute ton enfant, ça reste la meilleure des astuces !

Certains parents optent pour le co-dodo, avec l’enfant dans leur lit ou bien dans son propre lit, mais dans la chambre des parents. Cela a l’avantage de faciliter les tétées ou biberons de nuit. 

Pour en savoir un peu plus, tu peux lire l’article “Cododo, co-rooming, co-sleeping : quelles différences, et comment le pratiquer en toute sécurité ?” 

Dans tous les cas, des règles de sécurité sont à respecter pour éviter la mort subite du nourrisson : pas d’oreillers, de gros doudou, de tours de lit ou de couette. Il risquerait de s’étouffer. Une gigoteuse ou turbulette en fonction de la saison, un lit à barreaux qui laisse circuler l’air, une petite veilleuse douce pour vérifier que tout va bien sans risquer de le réveiller. Le babyphone peut être utile si sa chambre est un peu éloignée de la vôtre, ou des pièces de vie, pour les siestes en journée. Le petit conseil que je peux vous donner, c’est de privilégier les babyphones sur batterie ou sur secteur, pour gagner en autonomie (la panne de piles, c’est toujours au plus mauvais moment !)

Pour l’éveil et la motricité : simple et efficace

Petit à petit, bébé va s’éveiller et découvrir son environnement. Dans un premier temps, le poser sur le dos au sol, sur un tapis d’éveil ou de gym, est tout à fait adapté : cela va lui permettre d’expérimenter les mouvements et les limites de son corps, d’apprendre à tourner sa tête, puis à se retourner, à attraper les objets à sa portée, à ramper, s’asseoir, faire du quatre pattes… On appelle cela la motricité libre. 

Pour stimuler ses sens, vous pouvez disposer près de lui quelques jouets qu’il pourra attraper facilement. Les mobiles Montessori, adaptés à chaque âge, peuvent être suspendus au-dessus de lui, au niveau de ses jambes. 

Lisez l’article ici pour en savoir plus, et participez à nos ateliers de fabrication de mobiles Montessori !

Vous pouvez utiliser également un transat ou une balancelle, mais son usage doit être limité car cette position est fatigante pour son dos. Si bébé ne semble pas vouloir être posé au sol, vous pouvez le porter dans la maison en écharpe, en porte-bébé ou en sling, ce qui vous permettra de répondre à son besoin de contact tout en gagnant en autonomie : c’est le kit main-libres du parent ! Vous pouvez également faire un atelier de portage après la naissance de bébé. 

En s’éveillant de plus en plus, bébé va commencer à gazouiller, à réagir à vos paroles, puis à tenter de communiquer avec vous. C’est parfois frustrant pour lui, car il ne prononcera ses premiers mots que vers l’âge de 12 à 18 mois. 

Vous pouvez alors l’aider à se faire comprendre en pratiquant la communication gestuelle associée à la parole. Découvrez le principe dans cet article. 

Prenez un cours en visio ici ou participez à un atelier.

Restez simples, restez vous !

Personne ne saura mieux que vous ce qui est le meilleur choix pour votre famille, alors faites-vous confiance ! Vous pouvez discuter avec les parents de votre entourage pour entendre leur expérience, en n’oubliant pas que chaque enfant est différent, et que chaque famille fait ses propres choix. Leur exemple n’est qu’un exemple parmi de nombreuses possibilités. Pour discuter avec d’autres mamans après la naissance de bébé, tu peux rejoindre un cercle mamans-bébés, j’en organise chaque mois. Clique ici pour voir les prochaines dates !

 

Enfin, un bon moyen de limiter sa consommation de matériel inutile est de se faire offrir des ateliers ou des moments de bien-être, comme des massages pré ou post-nataux. 

Pensez alors à ajouter notre coffret naissance à votre liste de naissance. Il comprend 4 ateliers pour 2 parents : portage, secourisme, diversification alimentaire, langue des signes bébé et un assortiment de lingettes lavables. 

Plus
d'articles